La bientraitance de nos aînés, c’est l’affaire de tous!

Le 15 juin prochain, portons fièrement le ruban mauve, afin d’afficher notre appui à la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. Mise sur pied en 2006 par le Réseau international de prévention contre la maltraitance des personnes âgées, cette initiative vise à sensibiliser l’opinion publique sur ce phénomène inacceptable et tabou dans notre société, un fléau qu’il faut condamner.

Au Québec, on estime qu’entre 4 et 7 % des personnes âgées, soit environ 105 000 personnes, ont connu une forme ou une autre de maltraitance à domicile. Ce phénomène est souvent un problème caché autant par les victimes que par les témoins, en raison de la peur des représailles, du déni, de problèmes cognitifs ou de sentiments de culpabilité et d’impuissance. Il est essentiel de rompre le silence pour prévenir et intervenir plus rapidement et ainsi réduire la détresse des victimes, d’autant plus qu’une nouvelle politique-cadre québécoise vient nous soutenir dans nos actions pour lutter contre la maltraitance.

Une conférence webinaire gratuite, « The impact of ageism on the place given to older adults in decision making in a context of health care and social services », organisée par le Centre de recherche et d'expertise en gérontologie sociale, sera présentée le 15 juin,
de 12 h à 13 h. Vous pouvez vous y inscrire par l’entremise de ce lien

Pour de plus amples renseignements sur la maltraitance  des personnes âgées, cliquez ici